Les émissions télé

Secret storyJe vais aujourd’hui vous parler d’un phénomène de société, quelque chose qui prend de plus en plus d’ampleur et qui passionne de plus en plus les ménagères : les sextoys émissions télé. Il y en a différentes sortes, différents genres, sur différentes chaînes qui elles même sont plus ou moins spécifiés dans un genre (comprends tu ?); et tout ça, nous allons l’analyser ensemble !

-Les émissions retraçant la vie des cassos de la république personnes ayant quelques difficultés à s’intégrer en société : Tellement Vrai et Confessions Intimes. Généralement, ce sont les chaines du groupe Endemol qui remportent la palme (Endemol possède TF1 et NRJ 12, entre autre) Le but de ces émissions : te montrer que ta vie n’est pas si pourrie que ça après tout, et donner un sens à l’adage : « il y a toujours pire que soi. »

Les émissions d’enfermement : 

Secret Story, Les anges de la tété réalité, les Ch’tis à Las Végas/Marseille/Poudlard … Avec une mention spéciale pour NRJ 12 et son quota particulièrement élevé de programmes de ce genre. Le but de ces émissions : faire une étude sociologique sur des cassos ayant leur dernier neurone en phase terminale. L’effet « je réalise à quelle point ma vie n’est pas aussi pourrie que ça » marche aussi devant ce genre d’émissions.

-Les émissions de bouffe :

Master Chef, Top Chef, Un diner presque parfait, Qui sera le meilleur pâtissier de France, Qui sera le meilleur boulanger de France, Qui sera le meilleur zboun de France (il y a un intrus parmi ces dernier, à vous de deviner lequel), il y en a pour tous les gouts. Généralement, TF1 et M6 se répartissent ce genre de programmes. Le but de ces émissions : réaliser qu’un flan n’est pas JUSTE un flan. Tu dois le sublimer, le rendre original, ajouter des arômes, LE truc qui fera la différence et le rendra unique. Dans ces émissions, ils transforment tout version « artistique » en fait. Et toi, tu peux pas t’empêcher de culpabiliser quand, devant ce genre d’émission, tu manges un plat de nouilles réchauffées (que tu es très fier de ne pas avoir fait brûler)

-Les « télé réalités animalières » :

« Comment se reproduisent les fourmis ? », « L’ours arc en ciel en milieu urbain », « étude d’un colibri dans la forêt du Jumanji », « Voyage au coeur du Liban, retrouvez notre envoyé spécial après la pub (ou pas) » : Arte a le chic pour diffuser ce genre de programme qui, pour certains, est aussi instructif qu’apaisant, pour d’autres, faisant office de somnifère. Le but de ces émissions : apprendre que l’escargot est hermaphrodite.

-Les émissions pour trouver l’amour :

L’amour est dans le pré, Qui veut épouser mon fils, Mon incroyable fiancé, L’amour est aveugle, 4 mariages et un enterrement une lune de miel … Là encore, TF1 est largement devant avec la plupart de ces programmes là à son actif. Le but de ces émissions : comme dirait le mec très distingué (et très beau *vomissement*) de la pub pour site de rencontres : « encore, encore, encore, encore pécho ».

En conclusion, faites comme moi : regardez Martin Matin tous les matins sur France 3 *placement de produit*, lui seul sauvera votre esprit souillé par cette société audiovisuelle dépravée mes frères.

En aparté : désolée pour les 2 semaines d’absence, mais en raison de mon anniversaire lundi 17 Aout et d’une vie personnelle assez active, ces dernières semaines étaient pour le moins chargées ! Me voilà quoi qu’il en soit de retour, pour vous jouer de mauvais tours !Anniversaire de moi

Publicités

Les gens qui se mêlent de tout

La société de diffamationPeu importe si tu taffes, si t’es encore lycéen, étudiant ou autres : dans toutes les activités sociales que tu peux faire, tu connais surement cette personne, qui se mêle de tout, tout le temps, dont la grande passion est de fourrer son nez là où ça ne la regarde pas, histoire de répandre son venin un peu partout dans ta vie.

Il existe plusieurs types de personnes, car, bien sur, les médisants se retrouvent dans plusieurs catégories :

-Celle qui espionne chacun de tes faits et gestes, qui te reprend sur tout, dans toutes les situations, qui a toujours son avis à donner sur tout. Sa passion ? Juger les gens, croire qu’elle a la science infuse, qu’elle détient la vérité universelle et que rien n’est possible sans elle

-Celle qui a des dossiers sur tout le monde. Elle fréquente tous tes amis, mais aussi tous tes ennemis, en prenant soin de rester neutre avec tout le monde et de ne pas prendre parti. Son but ? Ne braquer personne, pour récolter le plus d’infos possibles sur tout le monde. Sa passion ? Accumuler les anecdotes sur tous les gens qu’elle connait afin de se sentir en position de force. Elle pourrait faire chanter la ville entière si elle le voulait.

-Celle qui te critique ouvertement. « T’as grossi », « T’es mal habillé » « T’as mal rempli ton dossier », « Ca a pas l’air bon ce que t’as choisi », « J’aime pas tes cheveux »; voici les JALOUX ! Le but du jaloux ? Extérioriser son mal être afin d’éprouver la satisfaction de blesser l’autre, et donc ressentir, une fois de plus, une sensation de pouvoir. Vous remarquerez qu’en règle général, ce qu’aiment les jaloux, c’est observer qu’ils ont de l’impact et de l’influence sur leur victime. Si ils pensent quelque chose de péjoratif, autant le garder pour soi, ou mettre la forme. Inutile de blesser l’autre par des remarques gratuites et désobligeantes. Ce n’est pas de la franchise, c’est une agression verbale déguisée. Comme dirait Miqueline : les jaloux vont vomir.

-Celle qui fait la belle sur les réseaux sociaux. Tu ne la vois jamais, tu ne l’entends jamais, d’ailleurs,tu peines à te rappeler qu’elle existe, mais sur Insta, FB, Twitter, Youtube, tu vois ses commentaires partout. Elle signale des photos, critique une autre photo de profil, met des commentaires rageux sur Youtube. Sa passion ? Exprimer l’agressivité qu’elle a en elle et qu’elle garde pour elle au quotidien, sans toutefois prendre le risque de se mettre réellement en avant. Nous avons ici un bel exemple de lâcheté, mais surtout de mal être.

-Celle qui commente tout ce que tu fais, peu importe si tu postes une photo de hérisson ou bien un statut disant « J’aime le fromage de chèvre BIO » . Sa passion ? Participer à la vie de tout le monde, et ainsi avoir l’illusion d’avoir une vie sociale. Peut postuler pour prendre la succession de Gossip Girl.

On remarquera ainsi un trait commun à tous ces cas de figures : dans 98 % des cas, la jalousie reste entre filles. C’est un truc de filles, de se critiquer, de juger, d’être médisante. Après tout, si on regarde les Disney, vous avez déjà vu un mec jouer le rôle du méchant ? C’est plutôt rare, on a plutôt affaire à Maléfique, la belle mère de Blanche neige, Cruella et j’en passe … L’explication scientifique approuvée par C’est pas sorcier et les frères Bogdanov  farfelue mais possible : les filles possèdent en elle le chromosome M, comme « machiavélisme » ou « méchanceté ».

La flemme, ce fléau

La flemmeUn phénomène international que nous connaissons tous : la flemme. La flemme, plus connue sous le nom de flémingite aigue, maladie plus ou moins (plutôt plus que moins) incurable, et touchant une grande majorité d’entre nous.

La flemme est reconnaissable à plusieurs signes, plusieurs profils de personnes, plusieurs situations, plusieurs recettes de couscous, plusieurs cas de figures, que nous allons étudier ensembles au cours de ce C’est pas sorcier dont la problématique est « Que va devenir ma putain de vie si je persiste à être aussi flemmard ? » 

Afin d’en savoir plus à ce sujet, il faut déjà connaitre les problèmes existentiels que vivent les schizophrènes aigus flemmards quotidiennement. Pour ce faire, voici déjà 3 Informations à savoir absolument à propos du sujet à la flémingite aigue :

1) Le flemmard est prêt à dépenser une fortune pour ne pas se fatiguer

2) La vie du flemmard est composée à 98 % de conditionnel (les 2 % restants sont pour les affirmations présentes : « j’ai faim » et pour le futur : « je le ferai plus tard »)

3) Différents cas de figure :

Pensée : J’irais bien chercher du pain pour me faire un bon sandwich. Et comme j’ai un peu faim, je ferais bien une salade de fruits pour le dessert, vu qu’il reste des fruits ! Réalité : Nique sa mère, j’vais aller commander pizza, et comme j’ai grave la dalle, j’vais en prendre une au nutella aussi. Tant pis pour les fruits, ils ont qu’à périmer, j’ai la flemme de me lever, marcher, bref, de vivre cuisiner.

Pensée : J’ai bien envie d’éteindre la lumière, ça me fait mal aux yeux. Le problème, c’est que je suis bien calé dans ma couette, et que j’arriverais probablement pas à retrouver la même position si j’me lève. Réalité : Je dors avec des lunettes de soleil, j’ai la flemme de me lever.

Pensée : La fille là bas a l’air grave canon ! Il me semble qu’on a Bastien en ami commun, j’vais aller lui demander de nous présenter ! Ou alors, je peux aussi aller voir la liste de ses amis pour la retrouver et lui envoyer un message ! Réalité : Elle a qu’à venir vers moi elle aussi, perso j’ai la flemme de faire le premier pas

Pensée : Faut que j’m’inscrive au sport, ça fait des mois que mon pote Charles me parle du tennis, ça a l’air super cool ! En plus, ça sera l’occasion de me faire des amis, et surtout, de décompresser après le boulot au lieu d’en mettre plein la gueule à ma copine le soir avec ma mauvaise humeur. Réalité : J’ai pas le temps après le boulot, c’est trop loin de chez moi, c’est trop cher, et puis ça va m’épuiser, j’aurais des courbatures partout … Non, en fait, 6 mois après, j’ai toujours la même envie d’y aller, j’ai juste la flemme de me renseigner et d’entamer des démarches.

Pensée : Ce programme est vraiment pourri, je vais changer de chaine pour en mettre un autre. Réalité : je laisse comme ça; la télécommande a disparu et j’ai la flemme de la chercher

Pensée : Faut que je fasse la carte fidélité Carrefour, y a pleins d’avantages dessus ! J’ai calculé, depuis le temps où je fais les courses là bas, si je l’avais, j’aurais économisé 50 pokédollars ! Réalité : A chaque fois que je fais mes courses, on me demande si je l’ai, à chaque fois, je réponds « pas encore », à chaque fois, je me dis que je le ferai la prochaine fois. La vérité, c’est que j’ai la flemme de pointer à ce putain d’accueil où il y a toujours une file d’attente de 999 km, composée essentiellement de gens venus réclamer leur 0.32 centimes de remise non comptabilisées en caisse.

Pensée : je vais ranger l’appart aujourd’hui ! Il est dégueulasse, ça lui ferait pas de mal ! En plus, j’ai acheté un super spi’, ça sera l’occasion de le tester ! Réalité : comment ça se passe pour postuler à C’est du propre ? J‘ai tellement la flemme de ranger moi même ! 

Pensée : Faut à tout prix faire la vaisselle, y a plus aucun couvert de dispo pour le diner ! Réalité : Pizza, j’ai la flemme de faire la vaisselle 

Pensée : Faut que je me prépare, je vais bosser dans 10 min ! J’mettrais bien mon pull vert, celui que Paul m’a offert pour mon anniv’ ! Après avoir prit mon super petit déjeuner équilibré, me voilà de bonne humeur ! Réalité : il est 8 H, et j’ai qu’une envie, c’est dormir. En réalité : j’ai juste la flemme de vivre aujourd’hui.

Pensée : Aujourd’hui, je vais voir mes potes, je vais sortir, je vais même faire une soirée ! Ca va me faire du bien de revoir les gens que j’ai pas vu depuis longtemps ! Réalité : j’ai passé mon jour de congé avachi comme une grosse larve devant la télé, j’ai la flemme d’interagir avec les gens aujourd’hui, je dirais même plus : j’ai la flemme d’être sociable.

En conclusion, je ne peux ainsi pas tout de suite apporter une réponse à notre problématique : actuellement, j’ai la flemme de me pencher sur la question, je le ferai plus tard.

Important ! Le concept du blog ne change pas en lui même, mais le jour de publication lui, si ! C’est désormais le lundi que j’aurai le plaisir de vous retrouver, pour de nouveaux articles hebdomadaires !